Harris Interactive
News

Paris, le 15 juin 2012

Le regard des Français sur « le » tweet de Valérie Trierweiler

Etude Harris Interactive pour Gala

Enquête réalisée par Internet les 13 et 14 juin 2012. Echantillon de 1188 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).




Que retenir de cette enquête ?

  • A propos de l’image de Valérie Trierweiler, compagne du président de la République, il apparaît que :

    • Les opinons exprimées à l’égard de Valérie Trierweiler sont mitigées : 49% affirment en avoir une bonne opinion contre 50% une mauvaise.

      • Sur ce point les jugements sont intimement liés à la proximité politique. Les deux tiers (65%) des sympathisants de Gauche en ont une bonne opinion contre un peu plus d’un quart (28%) de ceux de Droite.

      • On aurait pu s’attendre à un lien entre sexe du répondant et appréciation de la compagne du président de la République. Il n’en est rien. 54% des hommes ont une bonne opinion de Valérie Trierweiler contre 45% des femmes. Valérie Trierweiler est plus appréciée par les jeunes (60%) que par les personnes âgées (37%).

    • Dans un pays sensible à la séparation de ce qui relève du public et du privé, Valérie Trierweiler occupe une place trop importante dans la vie politique pour 45% des Français (42% des sympathisants de Gauche partagent cet avis, contre 58% de ceux de Droite).

  • Concernant « l’affaire » en elle-même, soit la prise de position publique de Valérie Trierweiler via un tweet d’encouragement à un candidat aux élections législatives à La Rochelle, il apparaît que :

    • Les Français pensent que Valérie Trierweiler a eu tort de prendre position publiquement dans le cadre des élections législatives à La Rochelle : 69% des Français considèrent qu’elle n’aurait pas dû rédiger ce tweet. Observons la nette différence de réponse selon la proximité politique et une réprobation plus forte parmi les sympathisants de Gauche (81%) que de Droite (57%).

    • Aux yeux des Français, les mots qualifiant le mieux l’attitude de Valérie Trierweiler se structurent autour d’une « jalousie » perçue dans le propos et d’une « irresponsabilité » relative aux conséquences anticipées de ce message.

    • Les Français estiment que Valérie Trierweiler s’est exprimée presque tout autant en tant que citoyenne (39%) que compagne de François Hollande (37%) et que donc, dans ce contexte, elle a mêlé vie publique et vie privée (76%).

Pour autant, les Français estiment que François Hollande et Valérie Trierweiler n’exposent pas plus leur vie privée que ne l’ont fait Nicolas Sarkozy et Carla-Bruni Sarkozy au cours du dernier quinquennat. Si 19% des Français considèrent que cette exposition est plus importante qu’au cours du quinquennat précédent, ceci est essentiellement le fait des sympathisants de Droite (43% d’entre eux, contre 4% de ceux de Gauche). 42% - chiffre non négligeable - des Français pensent que l’exposition de leur vie privée s’effectue dans les mêmes proportions qu’au cours du mandat précédent (47% parmi les sympathisants de Droite, 31% ceux de Gauche) et 39% qu’elle est moindre (65% à Gauche, 10% à Droite).



En savoir plus :

 

 

 
Sondages Publiés
News
Evènements
Interviews
  
CODE DEONTOLOGIQUEDEMO EN LIGNEGAGNANTSPLAN DU SITERECRUTEMENTEVENEMENTS

©2014 Harris Interactive