Harris Interactive
News


Intention de vote présidentielle premier tour : Marine Le Pen recueille 24% des intentions de vote

Sondage Harris Interactive pour Le Parisien / Aujourd’hui-en-France



Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive les 5 et 6 mars 2011. Echantillon de 1347 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération et vote au premier tour de l’élection présidentielle de 2007.


Harris Interactive, en concertation avec Le Parisien/Aujourd’hui-en-France, a décidé de réaliser deux hypothèses d’intentions de vote de premier tour à l’élection présidentielle. A la suite de la publication d’une enquête samedi 5 mars dernier , et afin d’instaurer une certaine sérénité dans le débat, nous avons collectivement décidé de procéder à deux intentions de vote. Elles constituent un complément à l’enquête citée : l’une d’entre elle propose aux interviewés Dominique Strauss-Kahn comme candidat du Parti Socialiste, l’autre François Hollande.


L’objectif de cette enquête était essentiellement de voir, si dans un contexte de candidatures socialistes différentes de celle de Martine Aubry, les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen évoluaient. Harris Interactive, dans sa précédente note, n’avait pas mis l’accent sur « l’ordre d’arrivée ». Il nous paraissait essentiel de mettre en avant le score de Marine Le Pen plus que l’ordre.


Dans le deux cas de figure testés dans cette enquête, Marine Le Pen obtient 24% des suffrages : dans la première hypothèse, Dominique Strauss-Kahn la talonne avec 23% des voix, Nicolas Sarkozy arrivant en 3ème position (20%) ; dans la seconde hypothèse, l’actuel chef de l’Etat obtient 21% des voix, devant le candidat socialiste François Hollande (20%).


Si Dominique Strauss-Kahn réalise un meilleur score que Martine Aubry dans cette intention de vote de 1er tour, et profite du report de voix d’une partie des électeurs « centristes » (François Bayrou ne recueillant que 6% des voix et Dominique de Villepin 4% dans cette hypothèse), le score de Marine Le Pen n’est pas impacté. Il en est de même en cas de candidature de François Hollande.


Ainsi, le socle d’électorat potentiel de Marine Le Pen semble, aujourd’hui, peu sensible à la personnalité socialiste qui se présentera en face d’elle à l’élection présidentielle. Et sa poussée dans l’opinion se confirme.


On le voit ainsi, quelle que soit l’offre proposée aux interviewés, Marine Le Pen est créditée d’un score important. Les autres candidats (Nicolas Sarkozy et les représentants du Parti Socialiste) restent assez proches. A 14 mois de la présidentielle, il est évidemment trop tôt pour tirer des perspectives définitives. Reste que l’ancrage, actuel de la représentante du Front National reste manifeste.




En savoir plus :

 

 

 
Sondages Publiés
News
Evènements
Interviews
  
CODE DEONTOLOGIQUEDEMO EN LIGNEGAGNANTSPLAN DU SITERECRUTEMENTEVENEMENTS

©2014 Harris Interactive Inc. All rights reserved.